« Jeunesse sans papiers , jeunesse volée, la loi doit changer « 

En 2004, la situation des jeunes majeurs scolarisés sans papiers a été à l’origine du RESF.

Des dizaines, des centaines, de jeunes scolarisés sans papiers ont été régularisés depuis. Et pourtant, en 2009, on ne parle plus beaucoup d’eux, eux qui sont toujours des milliers à vivre l’insupportable, comme Alexandra, « sans papiers » et menacée d’expulsion, du fait d’une loi injuste, inacceptable et qui doit changer, comme Verlain, régularisé depuis peu de temps.

RESF développe une campagne publique d’information et de sensibilisation sur la question des jeunes majeurs sans papiers et des lois qui les fabriquent.

Cette campagne se déroulera sous plusieurs formes dont des affiches.

Le visage de Verlain, celui d’Alexandra, jeunes majeurs étrangers sans papiers, posent avec gravité la question de la situation faite à des milliers de jeunes comme eux qui à 18 ans se sont retrouvés sans droit au séjour dans le pays où ils vivent et où ils ont été scolarisés depuis des années.

alex

Alexandra

Afficher son visage est un acte de courage de la part de ces jeunes, assumé pour que des milliers d’autres, ceux qui sont isolés, ceux qui ont peur de se faire connaître, trouvent la force de dépasser la honte qu’ils ressentent souvent et la peur du rejet, et rejoignent ceux qui peuvent appuyer leur combat.

verlain

Verlain

Se réunir en venant de tout le pays, prendre le train et voyager, braver les contrôles de police, est un acte de courage. Se réunir pour prendre en main son destin est déjà une façon de le transformer.

Alexandra et Verlain débutent la série des affiches. D’autres visages viendront par la suite.

Ce contenu a été publié dans Annonces, Non classé, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.