le piquet de grève de GCC est sous notre protection

Les grévistes sans papiers de l’entreprise GCC sur le chantier de Bouygues à Massy (91) où se construit le futur siège de CGG VERITAS sont sous notre protection.
Plusieurs milliers de travailleurs sans papiers sont en grève, certains depuis le 12 octobre 2009, pour obtenir la reconnaissance de leurs droits de salariés, à commencer par le droit au séjour. 2300 entreprises, petites mais aussi très grandes, sont concernées. Employés dans le bâtiment, la restauration, la sécurité, l’intérim, le nettoyage, l’aide à la personne, ils occupent des emplois utiles, souvent pénibles et mal payés. Ils sont à la merci de leurs employeurs et parfois surexploités parce qu’ouvriers et sans papiers. Ils ont trouvé le courage de se lever pour que n’existe plus dans ce pays une catégorie de travailleurs livrée sans droits au bon vouloir des patrons. Ils recourent aux moyens de luttes légitimes des travailleurs : la grève et l’occupation des locaux. Mais, c’en est trop pour le gouvernement qui fait systématiquement expulser les grévistes (50 opérations à ce jour). C’est, de fait, vouloir leur interdire l’exercice de leur droit de grève en les
privant de lieu où l’exercer.
Aujourd’hui, ce sont plus de 20 travailleurs sans papiers, bien souvent intérimaires depuis des années qui travaillent pour GCC qui risquent d’être d’expulsés. Ils occupent jour et nuit depuis le 12 octobre 2009 un bout du chantier du futur siège de CGG VERITAS situé au 25-27 avenue Carnot à Massy (91).
Dans le cas où seraient ordonnées leurs expulsions, nous déclarons prendre ce piquet de grève et les grévistes eux-mêmes sous notre protection comme nous l’avions fait pour les familles sans papiers. Par ce geste, nous demandons qu’ils puissent exercer leurs droits légitimes de travailleurs, la grève.
Si la police intervenait, nous nous engageons à faire le maximum pour nous rendre sur place pour protester, témoigner du caractère déshonorant, de ces méthodes et proclamer notre solidarité avec ces travailleurs en lutte.

Solidarité financière avec les grévistes :
http://www.solidarites.soutiens.org/category/archives/sanspapiers/
Cgt comptabilité-263 rue de Paris-91300 Montreuil, chèques : à l’ordre de « solidarité sans papiers ».

Ce contenu a été publié dans Annonces, justice, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.