Aux Ulis, accueil chaleureux de la marche du Grand PARIS

« 10 000 pas par jour » … Avec une marche comme celle qui se déroule en ce moment, cette recommandation pour la santé est largement dépassée, et en plus, ce sont des grands pas rapides, durs à suivre en fin de journée dans la vallée de l’Yvette, même pour les polices qui gèrent la circulation.
Partie le 17/09 à 10H de Viry, la marche s’est posée devant la mairie de Savigny, pour un bref échange avec quelques employés municipaux. Puis la marche est repartie. Arrivée à Longjumeau, sans autre accueil qu’une porte close. Ceci n’empêche pas la déclaration des revendications, et très vite, la marche repart pour Palaiseau. Accueillis devant la sous-préfecture (vous savez, celle où le guichet des étrangers est si peu fonctionnel) par l’Observatoire à 15H, les marcheurs sont arrivés devant le Centre de Rétention Administrative de Palaiseau. Les slogans ont été adressés aux retenus, notamment « fermeture des centres de rétention ». Une collation attendait les marcheurs devant la mairie de Palaiseau, où une prise de parole a eu lieu pendant que le camion suiveur allait se faire refaire une santé (on peut remercier la solidarité des commerces situés sur le parcours). Accompagnés par un service d’ordre qui a bien compris la fatigue de fin de journée, la marche est arrivée aux Ulis à l’heure prévue, en RER et bus !
17H, place des Amonts. C’est la sortie du collège Aimé Césaire. Soudain, une foule d’ados entoure les djembés, et tout le monde savoure cet enthousiasme (même les professeurs, venus voir ce qui motivait leurs élèves !). La marche part traverser la ville, rapidement, spontanément, par le foyer ADOMA, puis Bosquet, Avelines. Une courte halte sur la place de la liberté, et la marche repart grossie pour la MPT de Courdimanche. 19H, dans la grande salle, les derniers arrivés ont du mal à trouver de la place. Les marcheurs savourent l’accueil, eux qui ont déjà dormi dehors, qui ne savent pas encore comment va se passer la traversée des Yvelines. Ils remercient sincèrement, et expliquent les motivations qui les animent. Un rapide échange avec les associations présentes, dont notre collectif, et c’est parti pour un excellent repas partagé, et une bonne nuit au gymnase proche.
Que celles et ceux qui ont prêté les équipements, préparé le repas et l’accueil, soient chaudement remerciés !

Ce contenu a été publié dans Annonces, manifestations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *