décision du conseil municipal

Le vrai texte de convocation :

mercredi 4 juin, conseil municipal d'urgence pour autoriser le Maire
à agir en justice pour "que soit mis fin à l'occupation illicite du
terrain du Gard appartenant au domaine privé de la commune, terrain
sous promesse de ventes".

Il a d’abord fallu savoir si l’urgence y était. La majorité l’a voté.

Puis il a fallu savoir si le conseil autorisait la maire à ester en justice en attaque (ce qu’elle pouvait déjà faire, en défense)  [note : demander à Maitre Eolas de nous expliquer]. Le lecteur sera peu intéressé par les arguments niveau bac à sable, et les non réponses aux questions, et savoir que le public n’a pas eu le droit à une interruption pour s’exprimer, qu’une représentante de la nation n’a pu s’exprimer qu’une fois le vote fait. Et pour les notes destinées au compte rendu, c’est dans le public qu’on les trouvera ! Bref, la majorité a voté pour l’autorisation.

Et cette décision a été portée au camp. Mais ce sont les étoiles qui avaient plus d’importance, parce ce que ça voulait dire « pas de pluie », et ça, c’est concret. Les campeurs vous saluent !

Ce contenu a été publié dans Annonces, justice, Migrations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.