Nous soutenons le Devoir d’Insolence !

Vous avez été nombreux à apporter votre soutien au rappeur Saïdou du groupe Z.E.P (Zone d’expression populaire) et au sociologue et militant Saïd Bouamama mis en examen pour « injure publique » et « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence » sur une plainte de l’Agrif, un groupe extrême droitisant.

Soyons massivement présent-e-s à leur procès
20 janvier à 13h30 au Tribunal de Paris
4 Boulevard du Palais, 75001
17ème Chambre
Métro Cité (Ligne 4)

[EDIT] Nous étions nombreux à tenter de rentrer dans la petite 17ème chambre bien gardée … Les arguments des avocats des mis en examen, les témoignages, les explications de sens, ont été clairs : il n’y a pas eu d’injure ni provocation. On attend le délibéré …


Comme des millions de gens à travers le globe ces dernières années, les deux auteurs ont attaqué le colonialisme et le système capitaliste et impérialiste.

Comme beaucoup d’entre nous, ils dénoncent une idéologie toujours très en vogue : le racisme, sous ses formes les plus courantes mais aussi les plus décomplexées. Comme de nombreux habitants des quartiers populaires, ils ont crié leur colère contre les inégalités, les discriminations et la justice à double vitesse.

C’est pour cela qu’ils sont poursuivis en justice.

QUAND ON MUSÈLE LA VÉRITÉ, L’INSOLENCE DEVIENT UN DEVOIR

Notes : Un matin que nous allions ensemble à Évry faire libérer un sans-papier, nous avons fait une lecture collective du livre « Devoir d’Insolence ». Lecture très suivie et applaudie ! Quant à ZEP, nous les avons accueillis devant la préfecture, quand nous avons encore une fois dénoncé les conditions d’accueil au guichet des étrangers. Soyez surs de notre soutien !

Ce contenu a été publié dans Annonces, justice, manifestations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.