Les mères en détresse

On avait dit « des couches », pas des trombes d’eau ! Déjà que les tentes sont petites, et plus faites pour dormir qu’autre chose, les voilà trempées, et ne vont pas sécher rapidement. Et puis, de l’eau, c’est bien, mais ça ne remplace pas une douche dans un local adapté. On ne demande pas le PEROU (quoi que …) mais un accès à des vestiaires par exemple ?

Peu avant l’entrée bien surveillée, il a été déposé une benne, entourée de plots jaunes pimpants. Est-ce pour cacher la misère et les sacs poubelles en entrée de ville ? Si c’est pour prendre en compte la réalité des familles, c’est bon signe. Des toilettes mobiles (sèches, si c’est possible malgré la pluie) permettront d’ajouter une étoile au camping du Gard…

Ce contenu a été publié dans justice, Migrations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.