Agir contre l’exclusion des enfants des familles dites hébergées

Depuis la mise en place effective des adjoints après les élections municipales, nous avons reçu des témoignages précis de familles hébergées (la question de leur situation administrative quant à leur séjour en France, est une autre partie du dossier).

Elles nous disent les réponses (ou manques de réponse) données par le service éducation, concernant la scolarisation et l’accès aux services périscolaires.

Il semble que les règles appliquées ont changé ou vont changer.

lettre - BM 3 juinDes mesures qui conduisent de fait à une discrimination ou une aggravation des difficultés, doivent être évitées !

Qu’elles qu’elles soient, ces décisions devront être expliquées et rendues publiques !

Le collectif a écrit en ce sens à l’équipe municipale, notamment aux adjointes, chargée de l’éducation, et chargée de la petite enfance et du périscolaire.

Ce contenu a été publié dans justice, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.