Des sous, il y en a, et ils sont mal employés

Ça coute près de trois cent mille euros, un démantèlement de camp rom de 50 personnes en Essonne. Nous, on dit expulsion.

Ça coute vingt sept mille euros, l’expulsion d’un sans-papier (la moitié selon le ministère). C’est aussi un démantèlement, en fait.

C’est donc presque dix fois plus cher d’expulser un sans-papier hors d’Europe, qu’un Rom hors d’un camp. Ça doit être l’avion pour les deux accompagnateurs …

Mais c’est tout aussi absurde et inutile : les frontières n’existent que pour ceux qui y croient …

Libre circulation, libre installation !

 

Ce contenu a été publié dans Annonces, justice, manifestations, Migrations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.