Séparer une famille est inutile et contre productif pour la collectivité

Courriel envoyé le 2 juin à Monsieur le Préfet, Monsieur le secrétaire général :
J’attire votre attention sur la situation de M. Samuel B., né en septembre 1973 au Cameroun.
Sa famille proche (sa femme, un bébé de quelques jours et un jeune enfant suivi médicalement) est domiciliée dans notre quartier.
Et Samuel peut travailler et subvenir aux besoins de sa famille.
Mais Samuel est au centre de rétention du Mesnil-Amelot depuis le 7 mai 2015.
Et un vol à destination de Yaoundé est prévu pour le 4 juin.

Séparer la famille serait inutile et contre productif pour la collectivité.

Je vous demande donc de bien vouloir mettre fin à la rétention de Samuel , sans appliquer une mesure d’éloignement.

Veuillez agréer nos salutations distinguées,
Collectif Sans-Papiers et Soutiens des Ulis

[Mise à jour, 7 juin]

[…] il a été expulsé par surprise ce matin, 7 juin, sans effets personnels, sans argent, sans avoir pu voir le visage de son bébé, née le 28 mai pendant qu’il était en rétention […]

Nous ne laissons pas tomber.

Ce contenu a été publié dans justice, manifestations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.