Nous sommes tous des R’Hommes !

Cher-e-s élu-e-s de La Courneuve, cher-e-s soutiens du bidonville historique, cher-e-s habitant-e-s, nous avons bien entendu votre désaccord.

Vu de loin (la verte et riche vallée de l’Yvette) ou de près (la solidarité n’a pas de frontière), il nous semble que remettre l’humain au coeur de la question, ferait bien avancer le sujet.

Les choix des migrants sont des choix d’humains. Comme tous les habitants, ils cherchent un toit, un travail, une école, la santé… Quand on n’arrive pas à faire autrement, car la question du logement est une des plus difficiles, on se regroupe solidairement, souvent dans des lieux pas prévus pour (les foyers surpeuplés en sont un exemple détestable). Et s’il faut squatter ou monter une cabane, ce n’est pas par plaisir, c’est de la survie !

Sortir du mal logement, c’est difficile, mais c’est possible. Être expulsé, retourner à la rue n’est pas acceptable. Sortir d’un bidonville ou d’un squat, avec un toit réel, c’est une priorité, et nous savons que c’est un long effort.

Des très bonnes et expérimentées volontés proposent une solution pour sortir de ce bidonville. En y mettant le temps, en commençant par la mise en sécurité et le nettoyage, avec un objectif à court terme, d’insertion des habitants.

Vous qui êtes sur place, en première ligne, essayez ce choix ! Votre exemple fera avancer la question du logement.

Peut-être verrons nous tomber les grilles du terrain du Gard, ancien camping pour migrants, pour y poser quelques maisons temporaires, cogérées par les habitants et les solidaires ?

On peut s’informer là : « Bidonville La Courneuve. Stop Expulsion »ou là : « La voix des Rroms » .

Ce contenu a été publié dans justice, manifestations, Migrations, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.