L’égalité, c’est aussi le droit de vote : pour TOU-TE-S !

Nous ne comprenons pas la prise de position du premier ministre. Annoncer que son gouvernement ne veut plus proposer un tout petit droit, alors que le président a été élu sur un programme qui le promettait (les promesses électorales n’engagent que ceux qui veulent bien les écouter, on sait), c’est une trahison. Et nous, on n’aime pas ça.

On aime à se souvenir … novembre 2008 … de nombreuses organisations, dont le parti socialiste, avaient participé à une votation citoyenne aux Ulis. « Êtes-vous pour la reconnaissance du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers (lire : extra-européens) aux élections locales ? » .

Tout le monde n’était pas d’accord sur la question. Le tout jeune collectif souhaitait un droit de vote et d’éligibilité à toutes les élections. Cette limite locale nous semblait (et semble toujours) donner une citoyenneté à plusieurs vitesses, selon qu’on est français, européen ou natif d’ailleurs. La volonté d’insertion dans le tissu local n’a pas de frontière ! Pourquoi un voisin européen aurait immédiatement un droit de vote avec une limite plus large qu’un migrant en France depuis quelques années ?

Mais tous avaient joué le jeu. Tou-te-s avaient été voter, naturellement, même si pour certain-e-s, c’était le premier vote … Les résultats étaient très clairs, dans cette ville alors socialiste : OUI

Voir là les  résultats de la votation citoyenne

Et puis, à chaque élection, le collectif a été voir les candidat-e-s, pour leur demander leur avis. Les réponses ont été parfois surprenantes, que ce soit à droite ou à gauche (bon, on a pas réussi à rencontrer les candidats frontistes en direct, et il a fallu se contenter de lire leurs tracts stéréotypés …). Globalement, le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales était repris (avec des petites restrictions, comme par exemple la réciprocité dans le pays d’origine – on n’est pas d’accord, c’est à la France de montrer l’exemple ! – ou par ceux qui ont une vison du monde sans frontière, pour qui ces droits n’ont aucune raison d’être limités – on est d’accord! -)

Pour les prochaines élections, nous n’irons pas rencontrer de liste qui se dit en accord avec ce gouvernement !

Ce contenu a été publié dans Annonces, justice, Solidarités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.